Pourquoi de nombreux jeunes algériens pensent du mal de Camus ?

Lorsque Camus alla recevoir son prix Nobel de littérature, à Stockholm en décembre 1957, il accorda plusieurs interviews. Interrogé par un étudiant originaire d’Algérie, sur le caractère juste de la lutte pour l’indépendance menée par le FLN, en dépit des attentats frappant les civils, Albert Camus répond, selon Dominique Birman, journaliste du Monde qui assiste à la scène : « J’ai toujours condamné la terreur. Je dois condamner aussi un terrorisme qui s’exerce aveuglément, dans les rues d’Alger par exemple, Lire la suite

Les belles histoires de Tante Marcelle – 4. « Elle lui demanderait la lune …  » – y.c. le fichier audio !

De 1999 à 2007, lors des stages annuels Bataclown « Acteur-Clown d’Intervention sociale », Jean-Bernard et moi avons invité Marcelle P. à venir nous conter des histoires de vie. Marcelle était une personne remarquable, une grande dame d’un âge étrangement indéfini. Petite fille naïve qui s’extasiait sur tout et vénérable ancienne qui avait tout connu. Une rencontre avec Marcelle valait son pesant de nez rouges ! Elle racontait des histoires de sa vie quotidienne qui élargissait les yeux de ses auditeurs, pour Lire la suite

Un jour à Tipasa : une rencontre et la paix

Cadeau de noël 2022 Comme presque à chaque fois que je vais à Alger, une visite à Tipasa s’impose … Tipasa ? un immense jardin de ruines romaines à 60 km d’Alger, un havre de paix, un espace inchangé qui supprime toute notion de temps. Depuis l’origine des fouilles au milieu du XIX° siècle, on a toujours eu l’intelligence de respecter ce lieu, qui reste encore « tel qu’en lui-même l’éternité le change »… Certes, le végétation se développe, mais on l’écarte Lire la suite

« Mais où est donc l’ami que partout je cherche ? »

(Petite enquête émotionnelle) L’autre soir, je regarde à la télévision le film d’André Téchiné : « Ma saison préférée »… C’est l’histoire d’un frère (Antoine, Daniel Auteuil) et d’une sœur (Emilie, Catherine Deneuve), qui s’aiment et se disputent, presque comme des amoureux. Je plonge dans le petit écran et je vis un moment de grâce en compagnie de ces grands acteurs. A voir. Tout à la fin du film, lors du repas de funérailles de leur mère (Marthe Villalonga), Emilie se détache Lire la suite

Les belles histoires de Tante Marcelle – 3. « Les oies » – y.c. le fichier audio !

De 1999 à 2007, lors des stages annuels Bataclown « Acteur-Clown d’Intervention sociale », Jean-Bernard et moi avons invité Marcelle P. à venir nous conter des histoires de vie. Marcelle était une personne remarquable, une grande dame d’un âge étrangement indéfini. Petite fille naïve qui s’extasiait sur tout et vénérable ancienne qui avait tout connu. Une rencontre avec Marcelle valait son pesant de nez rouges ! Elle racontait des histoires de sa vie quotidienne qui élargissait les yeux de ses auditeurs, pour Lire la suite

Lumière et fraternité

(Bertil, avec la complicité de Mati et de Laura, et celle de Selma Lagerlöf) La lumière … le spleen des suédois ! En décembre à Stockholm, le soleil se couche à 14h30. La nuit baigne tout pendant 18 heures d’affilée ! A peine a-t-on entrevu quelques pâles rayons rasant les épicéas et les bouleaux, que déjà le jour décline et la nuit nous menace tous. Ici, la Lumière a donc son ange tutélaire : Sainte Lucie, Sankta Lucia… C’est de cette indicible mélancolie nordique Lire la suite

Le cintropathe amoureux – par Ludovic G.

Zébulon, clown excessif, passionné, poète, amoureux des femmes, pris en flagrant délit par sa chère et tendre ! Merveille, une belle clowne amoureuse, pénètre chez lui (ou plus exactement sur le plateau). Elle regarde alentour et s’étonne : pourquoi possède t-il tant de cintres !? En effet, il y en a des centaines disposés un peu partout dans l’appartement… Or, en ce temps là, il semble bien que Zébulon soit malade : le fameux syndrôme du Cintropathe amoureux. Hé oui Lire la suite

Les « indulgences » de la vieille dame

Une histoire que m’a racontée mon cher beau-frère Michel Terral L’histoire se passe à l’aéroport de Dar-el-Beida, à Alger. Une vieille dame toute menue et bien de sa personne passe la douane avec ses valises. Cette dame française habite Alger. C’est une ville qu’elle aime, car elle y est née et elle n’a jamais voulu la quitter. Le douanier, un beau jeune homme moustachu et souriant dans son uniforme vert demande à Marie-Lucie (c’est son nom) de déballer une des Lire la suite

Les belles histoires de Tante Marcelle – 2. « Aldegonde, la soigneuse d’âme » – y.c. le fichier audio !

De 1999 à 2007, lors des stages annuels Bataclown « Acteur-Clown d’Intervention sociale », Jean-Bernard et moi avons invité Marcelle P. à venir nous conter des histoires de vie. Marcelle était une personne remarquable, une grande dame d’un âge étrangement indéfini. Petite fille naïve qui s’extasiait sur tout et vénérable ancienne qui avait tout connu. Une rencontre avec Marcelle valait son pesant de nez rouges ! Elle racontait des histoires de sa vie quotidienne qui élargissait les yeux de ses auditeurs, pour Lire la suite

Contempler le ciel étoilé dans une ville en guerre…

Mon ami Bertrand et moi, nous sommes allongés sur la terrasse de l’immeuble, les yeux fixés sur la voûte étoilée. Dans Alger, ce ne sont que rafales de fusil mitrailleur et déflagrations de bombes au plastic. Nous sommes habitués, ça fait des mois que ça dure. Nous avons 16 ans et contemplons les étoiles qui veillent sur la ville en guerre. Nous sommes début mars 1962 et, comme chaque soir, nous voilà sur la terrasse avec nos duvets de scouts, Lire la suite

L’ « Oiseau de Paradis »

Voici ce qu’on peut appeler un conte de Noël, sauf que cette histoire a vraiment eu lieu en l’été 1863. C’est l’histoire d’une petite fille, Selma, que je vous raconte ici, tout d’abord parce que c’est vraiment une belle histoire, mais aussi parce que ma sœur Ingrid, disparue le 20 Mars de cette année, l’aimait follement. Mon souhait , chers amis, serait que vous la lisiez jusqu’au bout ! La petite Selma, petite handicapée de 5 ans, arrive en barque auprès Lire la suite

L’âne et le puits

Un jour, l’âne d’un fermier tomba dans un puits. L’animal se mit à gémir pitoyablement pendant des heures et le fermier se demandait bien quoi faire. Finalement, il se dit que l’animal était trop vieux et, comme le vieux puits était à sec, il n’était pas très utile de se donner la peine de récupérer l’âne. Il invita donc ses voisins à venir l’aider à enterrer l’âne dans le puits Ils donnèrent force coups de pelletées de terre qu’ils envoyaient dans Lire la suite

Les plus belles coincidences – « Le café du Guatemala » – par Isaka K.

James C. est écossais, et maintenant il est aussi mon ami. Je l’ai trouvé en farfouillant sur internet, à la recherche d’informations sur JOHN M. mon arrière-grand-père à la vie romanesque, fin du 19ème siècle. John, c’était un irlandais fougueux et entreprenant qui était parti tenter sa chance au Mexique, dans les plantations de café et la chasse aux orchidées, puis au Guatemala, où il s’était occupé, entre autres entreprises, de l’aménagement du port de San José. Il avait rencontré Lire la suite

Les dernières paroles de mon professeur de français, M. Chalmey, à Alger, en Mai 1962 : « Qu’emporterez-vous dans votre valise ? »

Nous sommes début Mai 1962. La ville d’Alger est en guerre. Les européens sont affolés : ils vont devoir quitter « leur » pays, l’Algérie. Après 8 ans d’une guerre qui ne voulait pas dire son nom, les plus lucides réalisent enfin qu’ils n’étaient pas vraiment chez eux ici. Les accords d’Evian viennent d’être signés et le cessez le feu entre en vigueur le 19 mars. Les plus ultras ne savent rien de la misère des algériens et les considèrent comme des Lire la suite

Les belles histoires de Tante Marcelle – « Le livre qui guérit » – y.c. le fichier audio !

De 1990 à 2006, lors des stages annuels Bataclown « Acteur-Clown d’Intervention sociale », Jean-Bernard et moi avons invité Marcelle P. à venir nous conter des histoires de vie. Marcelle était une personne remarquable, une grande dame d’un âge étrangement indéfini. Petite fille naïve qui s’extasiait sur tout et vénérable ancienne qui avait tout connu. Une rencontre avec Marcelle valait son pesant de nez rouges ! Elle racontait des histoires de sa vie quotidienne qui élargissait les yeux de ses auditeurs, pour Lire la suite

Les plus belles coïncidences – Garance, viens t’asseoir ! – par Bertil S.

Un matin de printemps à Clamart, en attendant le bus, l’attention de ma compagne est attirée par une publicité insérée dans le mobilier urbain : « Parfum Garance ». Elle remarque : « Tiens, ce serait un beau prénom pour une fille : Garance ». La journée de tourisme à Paris s’écoule, beaux immeubles, musées, parcs et jardins, histoire … Le soir vient. Où dîner ? Lorsque j’étais étudiant, j’allais dans une brasserie mythique près de la Porte Saint Martin (les parisiens connaissent …) Lire la suite

La vengeance et le pardon – par Nelson Mandela

Voici une histoire racontée par Nelson MANDELA dans ses mémoires : « Après mon élection comme Président, j’ai souhaité me promener en ville avec les membres de ma protection rapprochée pour aller au restaurant. Nous nous sommes assis dans l’un des établissements du centre-ville et nous avons demandé la carte. Après avoir été servi, j’ai remarqué un gars assis non loin de nous. J’ai alors dit à l’un des policiers : « Allez lui demander de venir prendre son repas avec Lire la suite

La mort de Maurice Halbwachs, par Paul Ricoeur

Extrait du livre de Paul Ricoeur : « Vivant jusqu’à la mort », Le Seuil, 2007 Le dernier livre de Paul Ricoeur, préfacé par Olivier Abel. Les réflexions du philosophe sur la mort, sur sa mort, dans la lignée de toute son oeuvre. « Voir une pensée à l’oeuvre, écrit Abel (p.8), ou plutôt presque en action, avec ce que celle-ci a de fugace, justement, de vulérable et d’éphémère – et de témoignage précieux, intentionnellement laissé par l’auteur ». Paul Ricoeur a écrit ce Lire la suite

J’ai connu La Dame Bleue…

J’ai connu la Dame BleueQui a glissé de l’autre côté des HorizonsCurieux : avant de lever l’ancre, elle était assise dans son fauteuil ? Etrange : avant de larguer les amarres, elle écrivait une lettre ?Bizarre : avant d’appareiller, elle se baladait dans les près ?Nous avons connu la Dame BleueElle a glissé de l’autre côté des Horizons *** J’ai vu la Dame Bleue Un pas, une éléganceUn petit signe de la mainUne place dans son salonDeux doigts sur la joueUn regard qui se lève, un livre Lire la suite

Le Journal d’Otto Didakt 9 – 5 novembre 1932

Vienne, ce jeudi 5 Novembre 1932 Tenant compte de ma notoriété et de mon influence publique, quelques amis me poussent gentiment à me lancer dans la politique. Dans les circonstances actuelles, marquée par la dépression économique exceptionnelle que connaît l’Autriche et devant la montée des périls, il me semble effectivement que je pourrais, à l’occasion, être utile à mon pays. J’ai donc décidé de m’engager. J’y ai réfléchi depuis quelques semaines. Cependant, il me semblerait malséant de m’exprimer sans avoir Lire la suite