Accueil

Posté le par

La rentrée du Salon Ardent !

Pour cette treizième édition d’octobre 2018, l’histoire édifiante de Lino Santini, immigré italien dans le Sud-Ouest de la France. J’exhume aussi pour vous la quatrième page du journal d’Otto Didakt, intellectuel viennois bizarre autant qu’étrange … Osez vous attacher à lui, vous ne serez pas déçus ! (pour ceux qui aiment l’humour glacé et sophistiqué, comme disait Gotlib). Avez vous entendu François Morel répondre à Eric Zemmour ? Extraordinaire ! Puis un texte étonnant d’Oliver Sacks sur les joies du grand âge ! Et enfin, je vous propose bien sûr un nouvel extrait des « Plaisirs du Sens » (La soupe aux choux… )… Bonne lecture ! N’hésitez pas à m’écrire !  

Si vous aimez le Salon Ardent, transmettez ce lien à vos amis : Le Salon Ardent

Vous retrouverez toutes les éditions précédentes dans « Contributions déjà parues » et « Nos tissages collectifs« . Allez voir ce qu’il y a sur nos tables de nuit (Jean-Pierre K., Claude B., Véronique H., Isabelle A., Brigitte L., Maia A., Agnès B., Jean-Patrick C., Michaëlla G., Françoise D., Bertil, ..) et décrivez moi votre table de nuit ! C’est sympa de découvrir vos coups de coeur ! J’aime bien raconter mes rêves et écouter ceux des autres. J’aime quand ils semblent avoir un sens universel, ceux dont parle Jung. Allez voir dans la rubrique « Rêves » !

Merci à tous mes lecteurs qui m’encouragent de toutes les manière possibles (plus de 2000 visites par mois !), même si vous ne laissez pas toujours de commentaire. Merci de votre fidélité ! 

Une petite conversation ? Voulez vous faire venir un spectacle ou une intervention de Bertil ? Pour Consulter et/ou Commenter un article, cliquez tout simplement sur son titre et rendez vous dans l’espace « Commentaire » tout en bas de la page…. 

Trois paysans extraordinaires … (histoire vraie)

François Morel sur France Inter le vendredi 5 octobre 2018

Les Joies du Grand Age, par Oliver Sachs (sans blague !)

Journal d’Otto Didakt 4 – 1 Août 1932

Une soupe aux choux et un bon morceau de lard ! (Extrait des « Plaisirs du Sens », de Bertil Sylvander