Vient de paraître : Histoires de Clowns (coord. Bertil Sylvander)

Le grand public était habitué à ce que les clowns passent leur temps à se faire des blagues, se tendre des pièges et tomber dedans … Avec l’arrivée du clown contemporain, on découvre que les clowns ont des vies plus subtiles et plus riches que ce qu’on imaginait ! Le présent ouvrage témoigne de cette évolution. Ces histoires de clowns, que Bertil Sylvander a mis en scène et mis en forme, racontent comment les clowns font face aux grands enjeux de Lire la suite

Le Journal d’Otto Didakt 9 – 5 novembre 1932

Vienne, ce jeudi 5 Novembre 1932 Tenant compte de ma notoriété et de mon influence publique, quelques amis me poussent gentiment à me lancer dans la politique. Dans les circonstances actuelles, marquée par la dépression économique exceptionnelle que connaît l’Autriche et devant la montée des périls, il me semble effectivement que je pourrais, à l’occasion, être utile à mon pays. J’ai donc décidé de m’engager. J’y ai réfléchi depuis quelques semaines. Cependant, il me semblerait malséant de m’exprimer sans avoir Lire la suite

Voeux 2020 juridiquement contrôlés

Le principe de précaution est inscrit dans la Constitution, tandis que des lois pénales sévères prohibent toute discrimination et toute analyse hérétique de l’histoire contemporaine, sous peine de prison. En outre, le fait de parler d’étrangers ou de certaines communautés pour autre chose que pour en dire du bien est sanctionné des mêmes peines.  Veuillez enconséquence, trouver ci-joint la formulation de mes voeux 2020 établie sous une forme légale avec mon avocat M° Martin au barreau de Paris. Vœux 2020 Lire la suite

Le journal d’Otto Didakt 8 – 2 novembre 1932

Vienne, ce Jeudi 2 Novembre 1932 Nous avons eu hier une soirée très amicale chez Sigmund et Martha et leur fille Anna, en compagnie de Wilhem, Otto et Mélanie. Ce bon Sigmund m’étonnera toujours ! A-t-il seulement lu le programme de Hitler et son livre « Mein Kampf » ? La menace contre les juifs y est explicite. Les élections sont dans trois jours et lui, il ne pense qu’aux dominos ! Nous y avons joué hier. C’est vrai que ce jeu est amusant ! Sigmund Lire la suite

Le journal d’Otto Didakt 7 – 23 octobre 1932

Vienne, le Dimanche 23 octobre 1932 Cette nuit, ma petite Lisbeth est née ! Le bonheur irradie mon corps. Ce matin, j’étais d’humeur badine et je suis allé me promener aux alentours du manoir, le coeur tout empli du nouveau bonheur d’être père. Les près étaient inondés de soleil et embaumaient l’air piquant du printemps. Lisbeth est donc née au printemps. J’ai cueilli un brin d’herbe, appartenant sans doute à une plante de l’ordre de monocotylédones, ordre végétal aussi ancien que Lire la suite

Les Histoires des anciens pays de l’Est qui me font rire…

A Moscou, dans les années 1950, quand un peintre abstrait se promenait dans la rue, il était suivi par deux figuratifs en civil … Une dame entre dans un magasin à Prague en 1957 : « y a pas de viande ? » – Non, ici, c’est « y a pas de lait ». « Y a pas de viande », c’est en face ! Deux ouvriers sortent de l’usine : « Tu es allé à la dernière réunion du parti ?  » – « Ah ! Mais Lire la suite

Journal d’Otto Didakt 6 – 20 septembre 1932

Vienne, le mardi 20 septembre 1932 Je me suis juré d’écrire dans ce cahier tout ce qui concerne la vie de chaque jour. Je dois le faire, tant pour ma propre édification que pour celle de mes lecteurs, qui me liront dans quelques générations. Je me tiens donc à la discipline implacable de l’introspection. Aujourd’hui, je veux consigner dans ces pages une chose que j’observe depuis mon enfance et que je n’ai jamais osé confier à qui que ce soit, Lire la suite

Journal d’Otto Didakt 5 – 12 Septembre 1932

Vienne, ce 12 Septembre 1932 Trop, c’est trop ! Nous nageons en pleine crise politique ! Le reichstag a été dissous par Hindenburg ! Le tour que prennent les évènements politiques est de plus en plus inquiétant et met mon génie scientifique à l’épreuve ! Je vais de ce pas remonter dans le temps au jour d’avant les dernières élections, qui ont donné 37.4% des voix aux nazis, rappelons-le. Et j’alerterai l’opinion dans les journaux. J’y ai réfléchi ce matin. Je suis parti d’une Lire la suite

Journal d’Otto Didakt 4 – 1 Août 1932

Vienne, ce Samedi 1 Août 1932 Les nazis ont obtenu avant hier aux élections 37.4 % des voix ! C’est inimaginable ! Mais heureusement, le président a nommé C.V. Schleicher chancelier. Nous évitons Hitler. De fait, en me réveillant ce matin, je constate que mon corps ne m’obéit plus. Aucun mouvement n’est plus possible. Je suis comme dans un carcan. Moi, un des grands savants de ce siècle, un des derniers honnêtes hommes, qui maîtrise la plupart des disciplines scientifiques, me voici ramené Lire la suite

Une soupe aux choux et un bon morceau de lard ! (Extrait des « Plaisirs du Sens », de Bertil Sylvander

Dans la cuisine de la vieille demeure béarnaise, ma grand-mère s’affaire au repas de midi, en compagnie de madame Saint Laurent, employée de maison, qui l’aide dans cette tâche.     En ces années 50, les cuisines n’ont pas le confort des cuisines actuelles : la pièce est sombre, à peine éclairée par une ampoule centrale, suspendue à son contrepoids de porcelaine, à côté du serpentin tue-mouches. Une table centrale en guise de « plan de travail », un évier en pierre et Lire la suite

Trois paysans extraordinaires … (histoire vraie)

Pendant mes études et mes années de stages et d’enquêtes chez des agriculteurs, j’ai été amené à rencontrer le grand Lino Santini ! De ce fils d’immigré italien des années 30, j’ai appris une belle leçon d’humanité. La voici. Lino est un bel homme de 40 ans Je suis dans sa ferme, aux alentours de Bergerac et il me présente ses parents et à ses trois sœurs. Ils vivent ensemble dans ces bâtiments en pierre blanche, assez pauvres, mais très Lire la suite

« Le Marabout », un sublime « Saint » local

Le Marabout, personne ne sait d’où vient son nom. En fait, il s’appelait Akli. Mais tout le monde l’appelait « le Marabout ». Et effectivement, comme un Saint homme local, il était respecté et aimé de tous les gens du quartier de Raïs Hamidou, près d’Alger. Pieux, paisible et simple, il saluait chacun avec intérêt et rendait la justice lorsque des différents opposaient deux personnes ou deux familles. (Photo : Vivianne Sylvander) Il habitait un gourbi, maison de terre et de briques Lire la suite

Ma dentiste à la bio – extrait des « Plaisirs du sens », de Bertil S.

Me voici donc assis sur le fauteuil de ma dentiste. Tout le monde connaît cette situation, qui n’est guère agréable. On a toujours un peu peur de souffrir. Certes, aujourd’hui, la mortification est dépassée : la lutte contre la douleur est devenue socialement légitime et on peut espérer rencontrer des médecins qui acceptent de nous en dispenser. Après quelques premiers soins, petite pause et voici qu’elle me questionne négligemment : « et … que faites-vous comme métier ? ». Je lui explique alors que je suis Lire la suite

Journal d’Otto Didakt 3 – 10 juillet 1932

Vienne, ce Jeudi 10 Juillet 1932 Je suis depuis quelques semaines penché sur deux problèmes difficiles : la montée du chômage en Allemagne depuis deux ans, qui m’angoisse à un niveau jamais atteint et la dyslogie pathologique aigüe. On sait que cette maladie, qui affecte hélas beaucoup de nos contemporains, est certes d’origine virale, mais qu’elle est déclenchée par une crise d’effroi. Elle s’attaque en ce moment à plusieurs de mes amis et des membres de ma famille. C’est dû Lire la suite

Le Journal d’Otto Didakt, in extenso – par Bertil S.

Le Journal d’Otto Didakt (Par Otto Didakt lui-même) Dernières années (adaptation Bertil Sylvander) Mars 2018 Note au lecteur Vienne, le 12 Juin 1985 Retournant à Vienne après la guerre, nous sommes, ma sœur Lisbeth et moi-même, revenus dans la vieille maison familiale, au 6 Hochlachenstrasse. Outre la légère poussière accumulée sur les meubles, tout était resté en l’état depuis sa mort. Pour déménager la maison, nous avons dû trier les affaires de Père et même parfois les jeter. C’était bien Lire la suite

Les plaisirs du sens

« Les plaisirs du sens»  Pépites alimentaires et intimes d’un chercheur de sensations  Par Bertil Sylvander Voici un plein d’anecdotes légères, humoristiques et à résonance profonde, tirées de la vie professionnelle et quotidienne de quelqu’un qui fut chercheur en sciences sociales à l’Institut National de la Recherche Agronomique. Bertil Sylvander raconte avec légèreté et humour ces mille évènements auxquels on ne prend pas garde sur le moment, mais qui restent, allez savoir pourquoi, ancrés dans la mémoire… De Chicago à Shao Lire la suite

Le sel, notre compagnon de vie – par Bertil S., 1994

 » Quand nous vivons les charmes du jeu, le plaisir de la création, la séduction renouvelée et les premiers émois de l’amour,Le sel, c’est ce qui pétille au feu   Quand nous vivons la chaleur de l’hospitalité, la force de la fraternité, l’élan de l’amitié et l’amour partagé,Le sel, c’est ce qui donne la saveur Quand nous vivons l’usure du quotidien, les peines du déchirement et l’amour déçu,Le sel c’est ce qui corrode Quand nous vivons la confiance reconstruite, la Lire la suite

La perle – du tourment à la lumière, par Bertil S.

Imaginons une huître, posée au fond de l’eau. Bercée par l’eau claire et pure, elle semble sereine dans sa simple vie d’animal, calme, quotidienne et recommencée au rythme de la mer. Puis un jour, un grain de sable s’introduit dans cette huître. Un grain de sable minuscule, qui pourtant lui cause une irritation. Alors que fait l’huître, dans sa sagesse primitive ? Elle commence patiemment à entourer ce grain de sable de nacre, d’un nacre à la fois d’une grande Lire la suite

Le Couscous noir – extrait des « Plaisirs du sens », de Bertil Sylvander

Dans la pièce réservée aux invités, Youssef, le fils de Si Slimane, vient d’amener le couscous. Les membres masculins de la famille et quelques invités, dont moi-même, sont assis en tailleur, sur des nattes posées à même le sable rouge. La petite meïda, table basse octogonale, est faiblement éclairée par une lampe à pétrole. Le plat, taillé dans du bois d’eucalyptus, trône au milieu de la table et exhale la délicieuse odeur des quatre épices (appelées le Ras el Hanout). Au Lire la suite

Journal d’Otto Didakt 2 – Page du 12 février 1932

Vienne, le 12 Février 1932 J’ai mal à la tête. Je respire profondément … là. Passons directement à la première partie de cette deuxième page du journal qui succède à mes notes d’hier. Le fait qu’une nuit soit passée ne doit pas me distraire. La situation politique, notamment, ne laisse pas d’être inquiétante à plus d’un  titre. Même si l’ouverture de la Conférence Mondiale pour le Désarmement à bien eu lieu à Genève la semaine dernière, il est probable que l’Allemagne n’y restera Lire la suite