Le regard des clowns sur l’actualité – 15 octobre à Gaillac !


Le Dimanche 15 Octobre à 18h00 au Bistrot « cartes sur table », à Gaillac :
Le regard des Clowns sur l’actualité ! 
« Personnages sensibles et décalés, les clowns nous touchent en commentant tout sujet de l’actualité, de Gaillac et d’un peu plus loin…100% d’émotions troublantes et poétiques ! ». Nos experts clowns ont joué et commenté les sujets proposés : l’évolution des pratiques contraceptives chez les femmes d’aujourd’hui, la réglementation sur le glyphosate, la question de l’indépendance de la Catalogne et l’actualité locale de Gaillac : merci à Canelle, Caphoïne, Duduche, Emile, Prunelle et Virgule !

Une co-production Reflets de clown, Bataclown et Cie des Boules au Nez
Le Bistrot « Cartes sur Tables »
58 rue Joseph Rigal
81600 Gaillac
http://cartes-sur-table.org/

Bertil en Monsieur Loyal propose aux clowns quatre rubriques avec deux sujets par rubrique. Il en lit à haute voix les titres et à chaque fois un trio de clowns donne ses réactions à chaud. Une fois cette introduction faite, le public doit voter pour l’un ou l’autre sujet.

  1. Deux sujets dans la rubrique société. Les nouvelles pratiques contraceptives des femmes ou bien la mise en examen de Weinstein pour harcèlement et viol ? Le public vote pour le premier sujet. De plus en de plus de femmes renoncent à prendre la pilule, pour éviter les effets secondaires et pour ne pas dépendre des industries pharmaceutiques, au grand dam de leurs aînées qui considèrent que la pilule les a libérées !

Duduche arrive en blouse blanche. Duduche joue à être une firme pharmaceutique réduite à supplier les membres du public de prendre une pilule contenue dans un pot à lait. Il est pitoyable quand il propose un petit bonbon aux femmes ici présentes ! Il va se clochardiser, le pauvre… Suspension… il se rend compte de son outrecuidance et s’en va furieux.
Cannelle arrive, mouvements saccadés et corps complètement démantibulé… Elle en a marre de prendre la pilule ! Arrive Virgule, qui se prend justement pour cette pilule et essaie de séduire Cannelle : « allez, reprends moi ! ». Elles se rapprochent et les deux femmes comprennent, dans la proximité des corps, que le meilleur moyen d’éviter le pilule, c’est de partir vivre ensemble !

  1. Deux sujets dans la rubrique santé. La maladie de Lyme, qui se traite bien aux antibiotiques dans sa forme aigue, pose problème dans sa forme chronique, car beaucoup de patients sont persuadés en souffrir, même à tort. Deuxième sujet : Les parlementaires européens qui jugent qu’ils n’ont pas les moyens de décider, car les études d’impact du glyphosate sont financées et rédigées par Monsanto ! Le public vote pour ce deuxième sujet.

Emile arrive avec deux téléphones à la main et on apprend que nous avons affaire … au glyphosate en personne. Il est heureux, car il aime fiche le bazar et emm… tout le monde ! Il appelle les uns et les autres en leur soufflant le chaud et le froid et disant tout et son contraire sur sa dangerosité ! Il s’amuse !
Prunelle se prend pour Monsanto en personne et elle a dans le dos le rapport copié-collé – en la personne de Caphoïne –  qui reprend mot pour mot le rapport de Monsanto qui conclue à l’innocuité du glyphosate ! Soudain, que se passe-t-il ? Le rapport prend ses distances ! Il plonge dans la société représentée ce soir par le public et diffuse les conclusions secrètes du rapport et les mails confidentiels. Angoisse du côté de la pauvre firme qui se désespère !

  1. Deux sujets de politique étrangère. L’accord passé entre la Turquie et l’Union Européenne sur les réfugiés, aboutit à ce que l’île de Lesbos soit devenue un vaste camp aux conditions sanitaires épouvantables. Deuxième sujet : le referendum en Catalogne, qui provoque une situation inextricable de pocker ou de roulette russe, chaque responsable ayant une arme fatale, Puigmont avec sa Déclaration Unilatérale d’Indépendance (DUI, dioui, Dis OUI !) et Rajoy avec son article 155 qui met la région en tutelle. Combat, débat, affrontements sans issue.

Virgule entre bien embêtée, elle a dans les mains une chaîne en plastique rouge et blanche et un ruban de rue-balise blanche et rouge ! Elle les pose à terre et se lamente. Cette situation est inextricable ! Elle ramasse le tout et mélange tout : tout reste mélangé dans sa tête et elle crie de douleur !
Prunelle et Duduche arrivent. La première est la Catalogne et le second est l’Espagne. Moi j’ai l’argent dit la première en brandissant un rouleau de pécu ! (Et en effet, la Catalogne est la région la plus riche d’Espagne). Moi j’ai la loi, dit le second en brandissant une main griffue et rouge ! (Et en effet, c’est sa seule arme !). La première bourre la main en plastique de papier monnaie jusqu’à la casser ! La loi est détruite par l’argent !

  1. Quatrième sujet, dans la rubrique locale. Le maire d’Albi a proclamé sa volonté de rendre Albi auto-suffisant en alimentation, mais « c’est du pipeau ! », écrit le journal ! Il faudrait 18 000 ha alors qu’on en a que 4 ! Deuxième sujet : la polémique autour du projet de la mairie de tenir à Gaillac la troisième fête des lampions chinois du monde. Ca rapportera disent les partisans, ça coûtera trop d’argent, disent les opposants. Le public vote pour ce second sujet.

Caphoïne entre en chinoise qui se réjouit que Gaillac fasse ce choix, mais on comprend à l’entendre qu’il y a anguille sous roche ! Elle sort avec un ricanement inquiétant …
Emile et Cannelle entrent pour préparer la fête. Ils décorent le bar et Cannelle est tout excitée. Quant à Emile, il a toujours son téléphone qui lui permet de parler à l’opposition : on fait de l’économie, on perd ses économies ? en tous cas, l’opposition a un bon argument pour les prochaines élections !

Revenir à la page d’accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.