La vagabonde du parvis d’Anatole (Rabia Z.)

depuis quelques jours
elle a pris ses quartiers
en bas de chez moi
sur le parvis d’Anatole

sa silhouette s’active
sur ce bout de territoire
caddie et sacs plastique
son patrimoine

elle déplace ses petits riens
sur cet espace de la République
qui l’a oubliée
installation pour la nuit

ses cheveux blancs
son dos voûté
se calent dans son couchage
de fortune

appuyée contre la porte
de l’école maternelle
la trace des rires des enfants
l’aide à s’endormir

je m’approche
elle refuse
je rentre dans mon univers
j’oublie le sien

5h32
elle se réveille
elle me réveille
elle hurle sa colère
au Monde

elle ne réclame pas
la justice des hommes
elle réclame
la justice de Dieu

elle se calme
je me rendors

plus tard
des ouvriers de la République travaillent
sur le parvis d’Anatole
elle
elle a disparu

jusqu’à ce soir

Retourner à la page d’accueil

One Reply to “La vagabonde du parvis d’Anatole (Rabia Z.)”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.